Châteaux et Monuments de l’Essonne

Author: | Posted in les cartes de France No comments



Château de Dourdan
Château de Dourdan
Le château de Dourdan a été construit vers 1222 pour Philippe Auguste à l’emplacement d’une forteresse de bois érigée par Hugues Capet. Rois et grands seigneurs en furent les propriétaires successifs. A la fin du XVIIe siècle, il fut donné au duc d’Orléans qui le transforma en prison. Cette fonction se perpétua jusqu’en 1852. Cette forteresse, classée Monument Historique en 1964, est un remarquable exemple d’architecture militaire qui a conservé ses courtines, ses tours ses fossés et surtout un donjon circulaire isolé du château lui-même. Tout le système défensif est donc encore visible.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91410 Dourdan | 48.529739 2.011153


Château d’Ardenay
Château d'Ardenay
Le château fut construit à la fin du par le minotier du moulin de Montrouge, originaire de Chateauroux, Jean Boussac, alors que la commune était un lieu de villégiature. Entre 1958 et 1960 fut construite la résidence du parc d’Ardenay, suivant les préceptes de l’architecte Le Corbusier, sept bâtiments (A, B, C, D, E, F et G) entourant l’ancienne demeure, transformée en bibliothèque et salle des fêtes pour les copropriétaires.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91120 Palaiseau | 48.715832 2.240556


Château d’Athis
Château d'Athis
Le château est construit à l’emplacement de la demeure seigneuriale du XVe siècle, siège de la seigneurie d’Athis. Les bâtiments ont été érigés par la famille La Brousse, famille de parlementaires possesseurs de la seigneurie d’Athis au XVIIe siècle et pendant la première moitié du XVIIIe siècle. Il est vendu en 1743 à Mlle de Charolais, petite-fille de Louis XIV par sa mère et du Grand Condé par son père, qui en fait sa résidence d’été. Elle procède alors aux embellissements du château et du parc : elle fait dégager la cour d’honneur de la ferme seigneuriale qui l’occupait auparavant, édifier les deux pavillons d’entrée, aménager le parc en terrasses et installe cascades et fontaines dans le style de Le Nôtre. Le château est aujourd’hui la propriété d’un établissement d’enseignement privé, le lycée Saint-Charles.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91200 Athis-Mons | 48.708611 2.390556


Château de Bandeville
Château de Bandeville
Le château de Bandeville a été construit dans le style Louis XIII pour Thierry Sevin, président au Parlement de Paris. Il présente une grande aile de deux étages, assise sur un demi-sol et flanquée de deux pavillons en saillie, auxquels ont été accolés ultérieurement deux pavillons ; bien que plus petits, ceux-ci respectent toutefois l’harmonie du bâtiment. Le château, édifié à mi-pente de la vallée de la Rémarde, est entouré d’un vaste parc créé par Thomas Rappouël et dont le réaménagement, en 1833, est l’?œuvre de Louis-Sulpice Varé.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91410 Saint-Cyr-sous-Dourdan | 48.575279 2.030000


Château de Baville
Château de Baville
À la place de l’ancien manoir seigneurial de Baville, Chrétien de Lamoignon fait édifier par le maître-maçon de Louis XIII un grand château couvert d’ardoises : un corps de logis principal de deux étages, surmonté d’un fronton et flanqué de deux ailes latérales moins hautes terminées par un pavillon en saillie qui constitue le fond de la cour d’honneur. Deux ailes en retour, sans doute prévues dans le plan initial, sont construites pour François-Chrétien de Lamoignon en 1677, dans le respect du style originel. L’aile gauche est détruite au début du XIXe siècle, et les matériaux sont utilisés pour construire une orangerie.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91530 Saint-Chéron | 48.566757 2.126772


Château de Beauvoir
De toutes les résidences seigneuriales ou bourgeoises qui ponctuaient la Seine sur sa rive gauche, le château de Beauvoir est le seul à demeurer intact. Autrefois propriété de la famille de Rohan, semble-t-il, il remonte dans sa version actuelle au XIXe siècle. Ses formes néo-classiques sont dues à la famille Revenaz-Pastré, qui a dominé la propriété foncière à Évry et dans les communes voisines pendant un siècle et demi. Le château abrite aujourd’hui un centre de réadaptation professionnelle. Le parc conserve quelques vestiges de constructions ‘ des statues, un kiosque et le pavillon du gardien ‘ qui témoignent de l’importance passée du domaine.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91000 Évry | 48.628887 2.455833


Château du Bois-Courtin
Château du Bois-Courtin
Cette demeure a longtemps appartenu à la famille de Ocampo, originaire d’Argentine. L’un des fils de cette famille transforme en partie l’édifice lors de travaux réalisés en 1932. La construction de la tour ronde date de cette époque.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91140 Villejust | 48.688610 2.236111


Château de Brunehaut
Château de Brunehaut
A l’origine du domaine, la tour de Brunehaut est mentionnée en 1046. Une maison avec des dépendances est attestée au XVIe siècle et jusqu’en 1666. En 1688, mention du « pavillon neuf » et du nouveau jardin. Vastes embellissements pour Charles de Viart réalisés entre 1786 et 1802, reconstruction des communs, création du parc orné de fabriques, de la ferme en partie, du moulin. La colonne de la Concorde civile porte la date 1800. Entre 1859 et 1868 furent bâtis : la maison du gardien, un lavoir, le bâtiment du réservoir, une maison pour le jardinier, une orangerie, deux serres, un jardin. Entre 1873 et 1874, démolition des communs & adjonctions par l’architecte Charles Lecoeur. Deux tourelles et une travée à l’est ajoutées en 1931.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91150 Morigny-Champigny | 48.446667 2.181667


Château de Chamarande
Château de Chamarande
Bel exemple de l’élégance du style Louis XIII, le château (XVIIe) est entouré d’un parc de 98 ha, aujourd’hui paysager. Témoin de l’évolution de l’art des jardins, le domaine permet de se familiariser avec différents types de jardins. Aujourd’hui, il accueille un centre d’art contemporain dans un parc paysager.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91730 Chamarande | 48.512779 2.220833


Château de Courances
Château de Courances
Jardin des Miroirs, sources et reflets infinis. À 50 km à peine de Paris, un des plus beaux jardins de France, et son château Louis XIII classé Monument Historique, est à découvrir. Méconnu, ce parc d’une surprenante beauté, classique et romantique, historique et contemporaine, possède une atmosphère à la fois intime et grandiose. L’omniprésence des eaux courantes, du végétal et de la pierre dans ce paysage de 90 ha créé au XVIème siècle est un spectacle unique. Jeux de la nature et des eaux, des perspectives et des échelles, des sources secrètes et des reflets spectaculaires, des camaieux de verts et des couleurs, Courances s’exprime en rigueur et liberté. Date de création : XVIème siècle, Superficie : 75 ha.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91490 Courances | 48.441113 2.469444


Château de Courson
Le domaine de Courson date du XVIIe siècle, époque où Guillaume de Lamoignon se fit bâtir un château entouré d’un parc de style classique. Au début du XIXe, le domaine passa dans les mains du duc de Padoue, cousin de Napoléon Ier, qui demanda à Louis Berthault de transformer le parc en jardin à l’anglaise. Créateur de nombreux jardins dont celui de l’impératrice Joséphine à la Malmaison, il fit de Courson un parc aux allées courbes et aux vues faussement naturelles. En 1860, les frères Bühler – qui dessinèrent des parcs publics et privés dans la France entière – intervinrent en plantant de nouvelles essences et firent creuser l’étang. Depuis le XVIIIe siècle, le domaine est resté dans les mains de la famille des comtes de Caramon, et à partir de 1920, le comte, ami d’Albert Kahn, entreprit de nouvelles plantations en diversifiant les espèces et les variétés et aménagea des ‘chambres’ de rhododendrons et d’azalées. Dans les années 1980, sa famille continua son oeuvre, notamment sa petite-fille Hélène Fustier qui, avec l’aide du paysagiste anglais Timothy Vaughan, restaura le parc. C’est à la même période que débutèrent deux fois par an les Journées des plantes de Courson, rassemblant amateurs, botanistes, pépiniéristes et visiteurs. Le parc de quarante hectares devint de plus en plus somptueux et reçut le prix des Parcs de France. Il faut visiter Courson en automne, où les 2.000 variétés d’arbres et d’arbustes aux couleurs chaudes se reflètent dans l’étang. Étonnante destinée que celui du domaine de Courson où tous les propriétaires furent animés par la passion de l’art du jardin et de la botanique.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91680 Courson-Monteloup | 48.599998 2.146944


Château de Dommerville
Orienté vers la plaine, ce château est composé d’un corps central flanqué de deux ailes. Celle de gauche abrite les deux salles à manger et les deux escaliers. L’aile droite servait d’orangerie. Une allée de marronniers, longue de 250 mètres, conduit à la demi-lune, fermée par une grille de 35 mètres, qui précède l’avant-cour de la cour d’honneur. Parmi les communs, seules les cuisines ont subsisté. Les écuries ont disparu lors d’un incendie, en 1910. Utilisé comme bâtiment de ferme à partir de 1869, le château a été racheté en 1963. L’extérieur a été entièrement restauré dans le respect de l’architecture d’origine entre 1995 et 1998. L’intérieur est en cours de restauration.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91670 Angerville | 48.310833 1.997500


Château de Farcheville
Château de Farcheville
Le château de Farcheville est une forteresse de plaine, disposition inhabituelle, et l’une des plus remarquables d’Ile-de-France. Il comporte en particulier une vaste enceinte rectangulaire entourée de douves humides, flanquée de tours aux angles et dont les mâchicoulis sont portés par de grands arcs en tiers point bandés entre les contreforts. Au milieu de l’un des côtés, l’entrée s’ouvre dans le donjon rectangulaire, à côté d’un pavillon datant du début du xviie siècle. « En l’absence de fouilles à l’intérieur de l’enceinte et compte tenu des restaurations, il n’est pas possible d’établir une chronologie fiable de la construction. » Rien ne permet de penser que l’enceinte de la fin du xiiie siècle n’avait pas les dimensions de celle qui subsiste. L’emploi du mâchicoulis sur arc est cependant peu fréquent en Île-de-France et les deux autres exemples connus au nord de la Loire sont plus tardifs. L’ancienne résidence seigneuriale se situait probablement dans la partie Sud-Est qui, au 18° siècle, était déjà devenue la ferme du château. À l’intérieur de l’enceinte, on trouve une salle seigneuriale, une grange aux dîmes, des communs, un colombier, des remises et écuries, une chapelle à voûte lambrissée au décor datant probablement du début du xive siècle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91880 Bouville | 48.425278 2.287778


Château de la Fontaine
Château de la Fontaine
Le fief de La Fontaine n’est attesté de manière sûre que depuis le XIIIe siècle. Sous l’Ancien Régime, c’est un petit domaine. Boucher d’Argis, esprit des Lumières proche des Encyclopédistes, y vit à la fin du XVIIIe siècle avant d’être décapité à Paris pendant la Terreur. Plus tard, la propriété est acquise par le baron Fain, secrétaire particulier de Napoléon Ier et maire de Brétigny-sur-Orge. Le château actuel, entièrement reconstruit, ne ressemble en rien aux bâtisses qui existaient avant. De nos jours, il accueille un IUT de gestion.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91220 BRETIGNY-SUR-ORGE | 48.619167 2.303056


Château de Frémigny
Château de Frémigny
Ancien château de l’aide de camp de Napoléon, Frémigny est depuis 1963 la propriété d’Axa. L’édifice est typique de l’époque consulaire. Mais ses origines remontent à la période gallo-romaine. Sur ces terres se dressait une villa. Aujourd’hui, c’est un immense centre de formation qui s’y trouve. Coupé du monde, Frémigny accueille depuis 1987 l’école de vente de l’assureur (55 000 journées par an) . Si le goût des installations modernes est discutable, le parc de 30 hectares est magnifique. Inscrit à l’inventaire du Patrimoine culturel, il comprend un étang et une orangerie.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91850 Bouray-sur-Juine | 48.518333 2.308056


Château du Maréchal de Saxe
Messieurs les Anglais tirez les premiers ! », ainsi se comportait le Maréchal de Saxe sur le champ de bataille de Fontenoy en 1745. Sa superbe soldatesque vainquit l’ennemi de toujours. Louis XV reconnaissant, lui donna Chambord et quelques privilèges, après l’avoir nommé Maréchal de France. Il s’offrit donc le Château de la Grange en 1748 qui porte aujourd’hui fièrement son nom. Parc immense.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91330 Yerres | 48.729168 2.495278


Château d’Etampes
Château d'Etampes
Ce donjon de l’ancien château Royal aujourd’hui disparu, a été édifié vers 1130-1150. La tour servit de prison à la reine Ingeburge l’épouse de Philippe Auguste qui l’avait répudié le lendemain de leur nuit de noces. L’architecture du donjon qui se distingue par sa forme quadrilobée, est représenté dans le fameux manuscrit médiéval « les très riches heures du Duc de Berry ». Conservé sur presque toute sa hauteur (environ 27 mètres), le donjon est construit en moellons et chainée aux angles.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91150 Étampes | 48.437500 2.158333


Château de Janvry
Château de Janvry
Ce château est probablement construit par les Baillon, seigneurs de Janvry, dont l’un, Jean de Baillon, est trésorier de l’épargne royale. Le château est établi sur un terre-plein quadrangulaire avec ses communs et sa ferme, et cet ensemble reflète la vie d’une seigneurie rurale sous l’Ancien Régime. Entourés de fossés autrefois entièrement en eau, les bâtiments sont organisés en U autour d’une cour carrée. Un pont de pierre à trois arches, franchissant le fossé, donne accès à cette cour d’honneur, fermée par une grille en fer forgé. Le bâtiment d’habitation comporte un corps central couvert d’un toit à deux pentes, dont la façade à deux étages, soulignée par des refends, est surmontée au centre par un fronton triangulaire. Ce corps de logis est flanqué de deux pavillons d’angle, auxquels sont accolées deux ailes basses en retour, servant de communs, terminées par deux pavillons en demi-hors-œuvre. Une arcade percée dans l’aile droite conduit à la basse-cour, entourée par les bâtiments agricoles. Un autre pont au-dessus du fossé en eau marque l’entrée de la ferme.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91640 Janvry | 48.646942 2.156389


Château de Jeurre
Château de Jeurre
En 1412 existe une tour de Jeurre, également appelée ‘ château de Barre ‘. Le domaine où s’élève le château actuel est acheté en 1792 par Louis-César Dufresne de Saint-Léon, directeur général de la liquidation de la dette publique. Sa filleule, épouse du comte Mollien, ministre du Trésor de Napoléon, entreprend des travaux importants avec la construction de deux pavillons formant aile et l’aménagement du parc. Une nouvelle ferme est édifiée dans le parc entre 1810 et 1811, ainsi qu’un colombier l’année suivante. La maison du jardinier date de 1813. Vers 1900 est adjoint à la façade occidentale du château un avant-corps à trois pans et bulbe, orné d’éléments provenant de deux hôtels parisiens.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91150 Morigny-Champigny | 48.446667 2.181667


Château du Marais
Après avoir passé la grille, vous vous trouverez dans l’allée de platanes. Celle-là même dont Chateaubriand disait : « le Marais n’a pas perdu son allée de platanes à la révolution » et dont le fabuliste Florian écrivait qu’en sortant de l’allée de platanes il quittait un paradis. Puis vous verrez sur votre droite un bâtiment ocre rose- le plus ancien de ce lieu-, c’était autrefois un moulin .Il abrite souvent des expositions. N’hésitez pas si c’est le cas à aller y faire quelques pas. Sur votre gauche vous apercevrez une tour du XII ème siècle reconvertie à usage de pigeonnier puis la partie du XVII ème siècle ou se trouve le musée dont les heures de visite sont affichées à coté de la grille d’entrée. Le Parc et les jardins forment un merveilleux écrin de verdure à l’ensemble architectural. Ce parc est étonnamment vaste car il comprend non seulement l’ancien parc boisé mais également des surfaces qui étaient autrefois en pré. Et entre l’ombre des arbres souvent multiséculaires et la fraicheur du long des douves, d’une part et les allées ensoleillées de l’autre, quelque temps qu’il fasse le promeneur trouve toujours un endroit plaisant ou aller.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91530 Le Val-Saint-Germain | 48.573299 2.102240


Château de Méréville
Château de Méréville
L’état actuel de l’ensemble réunissant parc et château ne reflète plus la richesse et la perfection de la réalisation conçue entre 1784 et 1793 pour le banquier de la cour, Jean-Joseph de Laborde. Dès son arrivée, l’architecte Jean-Benoît Barré aménage considérablement le vieux manoir féodal pourvu de quatre tourelles et le transforme en une riche et vaste demeure, où le marquis peut recevoir ses hôtes conformément à sa puissance. À l’est du château, côté jardin, la grande prairie où serpente la Juine est encore visible, mais les fabriques, tombées en ruine ou vendues, font défaut dans le paysage. Il reste cependant sur le bord des falaises de solides enrochements artificiels et quelques grottes.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91660 Méréville | 48.319443 2.090833


Château de Mesnil-Voisin
L’actuel château est construit à partir des années 1630 pour Pierre Hérouard, sur l’emplacement d’un ancien château. Endetté, celui-ci revend le bâtiment encore en travaux à Claude Cornuel, conseiller de Louis XIII et intendant des finances. Divers petits propriétaires se succèdent ensuite, puis Daniel François Voisin, futur chancelier et garde des sceaux de Louis XIV, en hérite par sa mère. Il l’embellit en faisant intervenir l’architecte Robert de Cotte. Le bâtiment est alors constitué d’un corps de logis entouré de deux ailes et devancé par deux gros pavillons. Des communs de grande envergure flanquent la cour seigneuriale sur la droite. Délaissé au XXe siècle, le château tombe en ruine, avant d’être racheté à la fin du XXe siècle. Depuis, une importante campagne de restauration est en cours.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91850 Bourray sur Juine | 48.520576 2.275994


Château de Milly-la-Forêt
Château de Milly-la-Forêt
Le château de Milly, dont certaines parties datent du XIIIe siècle, a été reconstruit et agrandi vers 1475 par l’Amiral de Graville. Au-delà du pont de pierre qui a remplacé l’ancien pont-levis, il présente une belle façade avec ses deux tours rondes crénelées. Le château et son parc sont inscrits depuis 1946 sur l’inventaire des sites et cet ensemble complété par la maison de Jean Cocteau et l’église, a été inscrit en 1972 à l’inventaire des sites pittoresques.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91490 Milly-la-Forêt | 48.402222 2.463889


Château de Montlhéry
Château de Montlhéry
La forteresse qui contrôlait la route d’Orléans était une des clefs de Paris. Sa position stratégique en fit un enjeu capital de la politique des rois capétiens. Cette première construction située sur « la Motte » au pied de la colline remonte aux environs de 1015. En 1104 Philippe 1er obtint la cession de la place et en 1106 le dauphin Louis ordonna d’en raser toutes les fortifications à l’exception de la tour. En 1118 elle fut définitivement réunie par Louis VI au domaine royal. La partie haute du donjon, fin du XIVe siècle serait due à Olivier de Clisson qui eut la garde du château de 1382 à 1392. Il ajouta quatre étages desservis par une tour d’escalier hors oeuvre, avec chemin de ronde sur mâchicoulis au 4e étage. La chapelle dont les fondations subsistent en bordure sud est du fossé a été édifiée par St Louis en 1254. Un procès-verbal d’expertise constate l’état de ruine des lieux dès 1547. Pendant les guerres de religion qui parachevèrent sa dégradation, la forteresse servit de quartier général aux calvinistes et en 1591 les habitants de Montlhéry obtinrent d’Henri IV son démantèlement. Elle servit de carrière de pierres, notamment pour les murs d’enceinte de la ville commencés en 1540. La première restauration est due à Henri Labrouste qui en 1842 consolida la grande brèche de la Tour brûlée par un massif en briques. En 1844 la commune avait acquis les terrains environnant la tour pour établir une promenade publique.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91310 Montlhéry | 48.634998 2.271944


Château de Morsang
Château de Morsang
Pierre Durey d’Harnoncourt acquiert cette propriété en 1739 et construit le château actuel sur l’emplacement de la ‘ maison plate ‘ des premiers seigneurs de Morsang. La propriété revient à sa fille, épouse de Louis Jean de Bertier de Sauvigny. En 1788, Louis Benigne François de Bertier prend la succession. Intendant de la Généralité de Paris, il est massacré dans les premiers jours de la Révolution. En 1844, son fils, Anne Ferdinand, vend le château ; après avoir appartenu successivement à diverses familles, celui-ci est racheté par Christian de Bertier en 1909. Il y effectue de gros travaux, dont la construction de la galerie entre les deux ailes en retour, et celle de l’actuelle salle des mariages qui termine l’ensemble au nord. En 1946, l’association diocésaine y ajoute un bâtiment reliant le château du XVIIIe siècle aux communs du XVIe siècle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91390 Morsang-sur-Orge | 48.661667 2.346111


Château des Roches (Bièvres)
Château des Roches (Bièvres)
Le château des Roches, aujourd’hui Maison littéraire de Victor Hugo, n’est autre que le lieu où résidait l’écrivain français. Au cœur d’un domaine de 10 hectares dont le parc aménagé par un lac et des allées de promenades, le château est composé de quatre salles d’exposition proposant un parcours thématique et présentant l’œuvre de Victor Hugo (1802-1885). Les visiteurs y trouveront des centaines d’œuvres originales, des manuscrits, des photographies d’époque et documents sur les amours, l’exil et les engagements politiques de Victor Hugo.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91570 Bièvres | 48.756943 2.200556


Château du Saussay
Château du Saussay
Propriété d’Olivier Le Daim, barbier de Louis XI au XVe, le château fut brûlé par les Espagnols en 1592 pendant les guerres de religion. Le propriétaire obtint d’Henri IV par lettres patentes, l’autorisation d’entourer d’eau le château qu’il reconstruisit dans le style brique et pierre. Propriété de Me de Gaumont, parlementaire, il fut transmis par les femmes aux familles Bragelongne, Canclaux et Colbert au début du XIXe siècle. En 1735, un pavillon fut construit en vis à vis de celui qui existait déjà et à l’identique. C’est ainsi que le château prit son aspect actuel de deux châteaux se faisant face et s’ouvrant sur un parc. Le Saussay constitue un rare ensemble de 2 châteaux du XVIIIe siècle se faisant face à l’entrée d’un parc entouré d’eau. À l’intérieur les pièces de réceptions évoquent les vies des personnages illustres qui l’habitèrent.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91610 Ballancourt-sur-Essonne | 48.518333 2.373889


Temple de la Gloire
Temple de la Gloire
À l’extrémité orientale du canal creusé par Chevotet en 1764, la belle-mère du général républicain Jean-Victor Moreau fait bâtir un castel de style néo-palladien. Elle souhaite ainsi célébrer le retour de la paix en Europe après la bataille de Hohenlinden, la dernière de la Révolution, le 3 décembre 1800. Le 23 mai 1801, au retour de Salzbourg où l’a conduit un tardif voyage de noces, le général victorieux des Autrichiens descend d’une gondole chamarrée au débarcadère qu’un théâtre de verdure sépare du péristyle où l’attendent sa jeune épouse Eugénie Hulot et sa belle-mère Jeanne Perrin, veuve de Gury Hulot. Classé monument historique en 1976 à la demande de Lady Diana Mosley, sa propriétaire d’alors, il est entouré d’un parc de 1,5 hectare agrémenté d’une pièce d’eau.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91400 Orsay | 48.700169 2.200849


Château de Vilgénis
Château de Vilgénis
Le premier château du domaine de Vilgénis date de 1216 ; son occupant était le seigneur Hugues de Villa Genis. En 1852, le prince Jérome Bonaparte, frère de l’Empereur, acheta le domaine de Vilgénis et l’agrandit. Il y séjourna près de dix ans, habitant dans le bâtiment actuel édifié par M. Delorme au début des années 1820. Aujourd’hui, l’ensemble du domaine appartient à Air France, qui en a fait un centre de perfectionnement pour pilotes.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91300 Massy | 48.734035 2.243508


Château de Villebon-sur-Yvette
Château de Villebon-sur-Yvette
Ce château a été construit sur l’emplacement d’une ferme gallo-romaine fortifiée. Augustin de Thou, devenu seigneur de Villebon en 1512, fait abattre le château primitif et construire trois pavillons Renaissance avec une galerie. L’entrée actuelle du château est un vestige de cette époque. En 1611, un incendie ravage une partie de l’édifice. Jacques de Thou confie alors à l’architecte Métézeau la reconstruction du château, mais ce dernier meurt au début des travaux et Jacques de Thou quelques années plus tard. Sa veuve revend alors le château à demi achevé. En 1626, André Potier, chevalier et seigneur de Novion, acquiert la seigneurie et entreprend l’achèvement des travaux. En 1645, à sa mort, son fils Nicolas lui succède et fait restaurer en 1656 les deux ailes restantes du château Renaissance. Claude Gabrielle de Perthuis, épouse du marquis de Pracomtal, décide en 1777 la destruction de la galerie nord et des deux pavillons Renaissance afin de construire l’aile nord du château actuel.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91140 Villebon-sur-Yvette | 48.699165 2.257778


Château de Villeconin
Château de Villeconin
Le château, typique de l’époque médiévale avec son donjon et sa cour ronde, sa salle des gardes, est entouré de douves en bordure du parc.La visite guidée par la famille du propriétaire, s’achève par une promenade dans le parc où chacun est invité à se promener librement. Le jardin est composé de massifs de buis taillés et d’une partie boisée. Les massifs de fleurs alternent vivaces à floraison échelonnée, rosiers et fuschias.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91580 Villeconin | 48.513058 2.123611


Château de Villiers
Château de Villiers
Ce château est celui de la famille de Selves. Il est construit sur l’emplacement d’un ancien château féodal ayant appartenu à Olivier Le Daim, ministre du roi Louis XI, dans lequel résident les seigneurs de Villiers. Ceux-ci tentent à diverses reprises de prendre le titre de seigneur de Cerny, mais ce privilège leur est contesté. Mécontents, ils obligent les habitants, pendant tout le XVIIIe siècle, à moudre le blé dans leur moulin, alors que ce droit de banalité appartient au comte de La Ferté-Alais qui, en 1748, fait tomber une sentence. Pendant la Révolution, le château est habité par le comte de Selves d’Audeville, un bienfaiteur aimé dans tout le pays, qui est protégé par les paysans pendant la Terreur.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91590 Cerny | 48.483917 2.339165


Château de Villiers-le-Bâcle
Construit pour Michel Lucas sur les ruines du château précédent, cet édifice ‘ à la mansarde ‘ conserve ses fossés jusqu’en 1809 au moins. À l’écart, le seigneur oppose à ses censitaires une salle d’audience et une prison. En 1765, le château est composé d’un corps de logis simple avec deux pavillons en aile sur le jardin et deux autres semblables sur la cour. Le faux avant-corps, orné de pilastres et surmonté d’une horloge, résulte de remaniements postérieurs, comme en témoigne un dessin de 1687 conservé à Stockholm. En moellons de meulière, le château n’est ‘ brique et pierre ‘ qu’en son revêtement.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 91190 Villiers-le-Bâcle | 48.724037 2.128393


Cathédrale d’Evry
Cathédrale d'Evry
La cathédrale de la Résurrection Saint-Corbinien est une cathédrale diocésaine de confession catholique, dédiée à l’évêque Corbinien de Freising qui était né au VIIe siècle à Arpajon dans l’actuel diocèse d’Évry. La cathédrale est située dans la commune française d’Évry et le département de l’Essonne. Si l’on excepte la Basilique-cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille de Lille, considérée par certains comme inachevée, mais surtout entamée en 1854, la cathédrale d’Évry est la seule construite en France au XXe siècle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Le Clos de la Cathédrale 91000 Évry | 48.623604 2.428692


Domaine de Chamarande
Propriété du Conseil général de l’Essonne depuis 1978, le Domaine de Chamarande est classé au titre des monuments historiques. Dans les années 1990, plusieurs chantiers de réhabilitation sont menés. Le parc de 98 hectares est réaménagé par l’architecte paysagiste Jacques Sgard et, en 1999, les Archives départementales prennent place dans la cour et les ailes des communs du château. Le Département décide alors de consacrer l’ensemble du site à la culture et à la création. Lieu unique en Ile-de-France, il réunit à la fois un centre d’art et un ensemble bâti dans un espace paysager labellisé « Jardin remarquable ». Site patrimonial et culturel atypique, le Domaine de Chamarande est un équipement phare du territoire essonnien, avec une programmation annuelle, et notamment une offre estivale pluridisciplinaire, les « Scènes croisées ». La gratuité d’accès au site – parc, activités, expositions, ateliers et spectacles permet la rencontre avec un large public et favorise l’accès à la culture pour tous les Essonniens.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu | 48.512894 2.220826


Domaine de Saint-Jean-de-Beauregard
Serti dans un écrin de terres et de bois, le Château de Saint-Jean de Beauregard a conservé tout le charme et l’élégance de son environnement du XVIIe siècle : un château meublé et habité toute l’année, le plus grand pigeonnier d’Ile-de-France et un étonnant potager fleuri « à la française » unique par la diversité et la rareté de ses collections végétales. Dans ce véritable jardin des délices, les fleurs, les fruits et les légumes rares ou oubliés composent de somptueuses harmonies constamment renouvelées au fil des saisons. En avril et en septembre, les Fêtes des Plantes sont le rendez-vous incontournable de tous les amoureux des plantes et des jardins. En juin, la Fête des Artisans d’Art permet de découvrir le meilleur de la tradition et de la création contemporaine.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu | 48.664696 2.166913