Châteaux et Monuments de l’Oise

Author: | Posted in les cartes de France No comments



Château de Pierrefonds
Le château de Pierrefonds a été construit au XVe siècle par Louis d’Orléans puis démantelé sur ordre de Louis XIII. Au XIXe siècle, Viollet-le-Duc le releva de ses ruines selon le souhait de Napoléon III d’en faire une demeure impériale, située à proximité du château de Compiègne. Le chantier dura de 1857 à 1884.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60350 PIERREFONDS | 49.346943 2.980278


Château de Chantilly
Élevé dans un site inoubliable au milieu des eaux, le château de Chantilly se compose d’une partie construite au XVIe siècle, de pure architecture Renaissance. On le décrit souvent comme un château de la Loire. Le château abrite également un des plus grands musées de France par l’importance de ses collections, le musée Condé.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60631 Chantilly | 49.193970 2.485767


Donjon de Vez
Donjon de Vez
Le Donjon de Vez est une imposante forteresse médiévale dont l’origine remonte à l’époque gallo-romaine et qui fut la capitale des Valois pendant cinq siècles. Enrichi et restauré par ses propriétaires successifs, ce lieu revit aujourd’hui grâce à Caroline et Francis Briest qui ont décidé de donner une nouvelle dimension à ce site avec le désir de mêler architecture, nature et art contemporain.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60117 Vez | 49.262222 3.000000


Château de Compiègne
Château de Compiègne
L’origine de la résidence de Compiègne remonte à la dynastie mérovingienne. Le séjour royal trouve sa localisation définitive en 1380 sous l’impulsion de Charles V, désireux d’édifier une forteresse à cet endroit. Le château a connu plusieurs transformations au fil des siècles et n’a pas subi de grandes détériorations pendant la Révolution. Seul le mobilier royal a été dispersé lors des ventes révolutionnaires de 1795. Le château est intégré au domaine impérial en 1804 et réaménagé entre 1807 et 1810. Napoléon y a reçu notamment sa seconde épouse, Marie-Louise d’Autriche avant d’installer son fils, le roi de Rome, dans l’ancien appartement de Marie-Antoinette. Le parc du château est alors aménagé ainsi qu’une grande galerie de bal. A la fin du Second Empire, la IIIe République transforme le château en musée national. Successivement QG anglais, allemand puis français lors de la Grande Guerre, l’édifice connaît deux incendies en 1919 et en 1921. Depuis 1945, une politique de restitution de l’état historique est menée selon les appartements et leurs mobiliers. Trois époques sont ainsi restituées : la fin du règne de Louis XVI, le Premier Empire et le Second Empire. Le château expose notamment des galeries de portraits et tableaux centrés sur le faste du Second Empire. On peut y admirer des œuvres de Franz-Xaver Winterhalter, Edouard Dubufe, Thomas Couture… Le musée rassemble également des sculptures de la seconde moitié du XIXe siècle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60200 Compiègne | 49.419167 2.831111


Château d’Ermenonville
Château d'Ermenonville
Située au cœur des forêts princières, face au parc Jean-Jacques Rousseau et entouré de douves, cette magnifique demeure se mirant dans les eaux de la Launette allie avec bonheur, le confort et l’ambiance bucolique. L’architecture extérieure reprend les canons d’esthétisme du Siècles de Lumières, l’antre du lieu conjugue la majesté du Hall, l’élégance du restaurant dans les salons aux boiseries remarquables et le calme et la vue des chambres sur les jardins.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60950 Ermenonville | 49.126667 2.693056


Château du Fayel
Château du Fayel
Le château actuel a été construit de 1650 à 1655 par l’architecte Jacques Bruant pour le Maréchal Philippe de La Motte Houdancourt, vice-roi de Catalogne et Duc du Fayel. L’intérieur du Château a été entièrement remanié au XVIIIème siècle. Un corps central flanqué de deux ailes donne de plein pied au nord sur une cour encadrée par des massifs de tilleuls et au sud sur un jardin à la française rétabli à partir de plans attribués à Le Nôtre, responsable des parcs et jardins du château de Versailles. Les cinq salons du Château se présentent en enfilade par des portes en double battant sur deux niveaux, au rez de chaussée de part et d’autres du vestibule et de son escalier monumental. Le décor des salons n’a pas changé depuis le XVIIIème siècle. Les portraits de famille en place depuis l’origine vous accueillent comme il est normal dans une maison de famille. Le parc a été dessiné au XVIIème selon les règles du célèbre paysagiste de Versailles .Il est ouvert pour les promenades.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60680 Le Fayel | 49.372799 2.699400


Château Mennechet
Château Mennechet
L’étonnant château Mennechet a été réduit à l’état de ruine lors de la Grande Guerre. Demeurée intacte, sa façade est aujourd’hui classée. La façade de ce bâtiment en ruines et recouverte par la végétation ne manque pas d’intriguer en passant sur la départementale. Ces vestiges, qui possèdent un faux air de temple hindou, ne se visitent pas, mais méritent un coup d’œil à travers la grille. En 1880, Alphonse Mennechet de Barival (1812-1903), maire de Chiry, lança la construction d’un musée pour abriter sa collection de peintures, sculptures et faïences. Inachevé au moment du décès de son initiateur, le château de style néo-Renaissance a été sévèrement endommagé pendant la Grande Guerre. Depuis, il est resté en l’état et il a même été question de le démanteler.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60138 Chiry-Ourscamp | 49.546391 2.945830


Château de Montvillargenne
Château de Montvillargenne
En 1900, la baronne Jeanne de Rothschild fait construire un château dans une commune où la Famille Rothschild possède déjà le château des Fontaines. Il est fait appel à Léon-Maurice Chatenay, architecte de la famille qui réalise en 1902-1905 la fondation ophtalmologique Adolphe de Rothschild dans le 19e arrondissement de Paris[1]. Le bâtiment est de style éclectique, avec notamment des colombages néo-normand. Le château est occupé par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, un noviciat géré par les Sœurs du Sacré-cœur de Jésus s’installe dans le bâtiment. Il est remplacé par un école des métiers d’arts en 1969. En 1985, le château est transformé en hôtel de luxe. Celui-ci comprend 120 chambres, un restaurant et une piscine couverte. Le jardin d’agrément du château de Montvillargenne est inscrit au pré-inventaire des jardins remarquables. Sa terrasse en terre-plein et son orangerie sont les éléments constitutifs principaux.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60270 GOUVIEUX-CHANTILLY | 49.184723 2.426944


Château de Nointel
Château de Nointel
Construit pour Jean de Turmenyes, garde du trésor royal de Louis XIV, ce château aurait été édifié par un élève de Jules Hardouin-Mansart. Il possède à l’origine le toit caractéristique de cet architecte, plat et couronné de balustres. A la fin du XVIIIe, M. Ribault surélève le bâtiment d’un étage et les balustres sont descendus et remployés pour délimiter une cour carrée devant la façade sud. Le toit est à nouveau modifié à la fin du XIXe siècle. Transformé en rendez-vous de chasse de la forêt de Carnelle par le prince de Conti en 1749, le domaine est acquis au cours du XVIIIe siècle par le financier Bergeret, qui y invite Fragonard. Le propriétaire Renaud Siry a ouvert en 1986 le Musée de l’Auto miniature dans ce château, inauguré par Jean-Pierre Beltoise. Plus de 5000 voitures de collection y sont rassemblées… Visite sur rdv.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60840 Nointel | 49.369736 2.487556


Château de Trie
Château de Trie
Le château primitif a été construit par les rois de France pour lutter contre les Normands. Il est considérablement agrandi vers 1620 par le duc Henri II de Longueville qui en fait une demeure de plaisance. Au XVIIIe siècle, il se présente comme une suite de corps de bâtiments comprenant le château-vieux (trois ailes médiévales) et le château-neuf, du XVIIe siècle. De ce vaste château il subsiste une partie du château vieux où aurait séjourné Jean Jacques Rousseau et un escalier renaissance. Le château transformé en maison bourgeoise fut dans la seconde moitié du XIXe siècle la propriété de Joseph-Arthur de Gobineau. C’est aujourd’hui l’hôtel de ville. Parc ouvert à la visite.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60590 Trie Château | 49.285000 1.821667


Château de Troissereux
Château de Troissereux
Ce château Renaissance en brique et pierre conserve plusieurs éléments du Moyen-âge. Les décors intérieurs ont été refaits en 1791 dans le goût néoclassique. Il possède un magnifique parc français paysager ancien, établi d’après les préceptes de Bernard Palissy, abritant une réserve ornithologique naturelle. De nos jours, le château est habité par les descendants d?une ancienne famille du Beauvaisis.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60112 TROISSEREUX | 49.480278 2.043611


Château de Vallière
Château de Vallière
e château de Vallière a été construit en 1894 pour Agénor de Gramont, duc de Gramont, et la duchesse, née Marguerite de Rothschild dans le Grand Parc du vaste domaine de Mortefontaine, qui avait appartenu à Joseph Bonaparte. Ce domaine fut acquis par le duc de Gramont, en 1890, de Mme Corbin, petite-nièce de la baronne de Feuchères, héritière du dernier prince de Condé. Il comprend les vestiges d’un ancien parc à « fabriques » aménagé vers 1780 pour Louis Le Peletier de Morfontaine, et quatre étangs, peints par Watteau et par Corot. Le parc, assez fortement vallonné, est traité « à l’Anglaise » il comprend le pavillon de Vallière, qui servait de rendez vous de pêche et de lieu de fêtes, ainsi que de nombreux vestiges. Le château offre une silhouette néo gothique avec des façades de style Renaissance inspirées des châteaux du Val de Loire, notamment des quatre tours d’angle de celui d’Azay le Rideau. Il comprend une chapelle, un théâtre et trente chambres pourvues du confort moderne, salle de bains avec WC… Visite des extérieurs.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60128 Mortefontaine | 49.123058 2.612220


Abbaye royale de Chaalis
Abbaye royale de Chaalis
L’abbaye royale de Chaalis est une ancienne abbaye cistercienne située à Fontaine-Chaalis, au centre de la forêt d’Ermenonville, face à la Mer de sable, dans le département de l’Oise, à environ quarante kilomètres au nord-est de Paris. Le domaine, classé au titre des monuments historiques le 9 septembre 1965, contient actuellement les ruines de l’ancienne abbatiale et du cloître, l’ancienne chapelle abbatiale et ses fresques de la Renaissance, une roseraie et un parc, ainsi que le musée Jacquemart-André et ses collections de peintures, sculptures et arts décoratifs installées dans le château.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 60300 Fontaine-Chaalis | 49.147499 2.686667


Cathédrale Saint-Pierre de Beauvais
La cathédrale Saint-Pierre de Beauvais, commencée en 1225, est connue comme ayant la hauteur sous voûte la plus élevée de l’âge gothique : 48 mètres. Aujourd’hui, la cathédrale de Beauvais reste un édifice fragile. Sa hauteur augmente sa prise au vent et sa vulnérabilité aux tempêtes. La visite de la cathédrale de Beauvais suscite le même intérêt que les autres grandes cathédrales de France, bien qu’elle n’a pas de nef. Retrouvez à l’intérieur de la cathédrale, l’horloge astronomique d’Auguste-Lucien Vérité, imposante du haut de ses 12 mètres.
Site Internet | Contribution | 49.432686 2.081520