Châteaux et Monuments du Nord

Author: | Posted in les cartes de France No comments



Château de Potelle
Château de Potelle
Construit au XIVe siècle par Gilles de Potelle, le château a conservé son architecture militaire médiévale. En 1490, le fief est cédé à Jean De Carondelet. Cinq siècles plus tard, Potelle appartient toujours à la même famille : les Fremin du Sartel Ce château supporta les nombreux incendies du, notamment, aux armées de Louis XI ou de Louis XIV Aux XVIe siècles des modifications furent apportées : galerie rajourtée dans la cour, installation de toitures… En outre, de larges douves sont conservées autour du château, ainsi qu’un superbe parc, une cave voûtée et une chapelle contenant de nombreuses pierre tombales!
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59530 Potelle | 50.247009 3.670025


Château d’Esnes
Château d'Esnes
Datant du XIe siècle, 1007 pour être plus précis, ce château fut édifié par Alard d’Esnes, le premier des 12 pairs du Cambraisis Il fut ensuite la propriété de Gérard d’Esnes et des générations suivantes de cette même famille L’architecture est datée entre le XIIIe et le XVIIIe siècle Depuis la révolution, il servait de bâtiment agricole l’entrée est entourée de deux tours à poivrière, dont le fronton a été joliment modifié au XVIIIe Certaines pièces se visitent, dans l’aile ouest, dont la façade est ornée de « pointes de diamant » typique du XVIIe.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59209 Esnes | 50.101002 3.309400


Château de la Motte Fénelon
Château de la Motte Fénelon
Dans la cité historique de Cambrai, au cœur d’un parc de 8ha, le Château de la Motte Fénelon fut réalisé en 1850 par l’un des plus grands architectes parisiens Hitorff. A l’intérieur du Château deux salons d’apparât de style Louis XV et Louis XVI sont à la disposition de nos clients pour un moment de détente avec une vue panoramique sur notre parc arboré.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59403 Cambrai | 50.176666 3.235556


Château de Bernicourt
Château de Bernicourt
Construit au début du XVIIIème siècle (1743) sous cette forme sur un domaine de 25 hectares, le Château de Bernicourt fut antérieurement (vers 1374) un manoir avec basse cour. Jusqu’au début du XXème siècle, ce fut une demeure seigneuriale. Il fut la propriété des Houillères de 1930 à 1985, les cadres et employés y furent logés. Depuis 1985, il appartient à la ville de Roost-Warendin. Restauré par la volonté de la ville, il retrouve, année après année, ses fastes d’antan. Ouvert en 1989 au public, ce château, vidé de son mobilier d’époque, accueille aujourd’hui des expositions temporaires au rez-de-chaussée et un écomusée au 1er étage et à la cave. Il est également possible de manger sur place, un restaurant Le Chat Botté jouxte le château. Le grenier, les caves et les nombreuses pièces qui le composent reprennent vie, ainsi que les dépendances : étables, écuries, pavillon de chasse et chapelle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59286 Roost-Warendin | 50.422783 3.103408


Château de Roucourt
Château de Roucourt
Il est construit en 1765 à Roucourt dans le style Louis XVI pour Jean François Bérenger, commissaire général des fontes de l’artillerie de France, remplace l’ancien château qui se trouvait plus au nord du village. Depuis 1790, le domaine appartient à la famille du Baron Becquet de Megille (alors maire de Douai) qui a continué à l’aménager. Le parc qui l’entoure est inscrit au pré-inventaire des jardins remarquables avec son verger et son potager. Il comprend un pavillon chinois, l’ancien pilori du village et le colombier. L’ensemble est désormais ouvert au public pour réceptions (mariage, séminaire, baptême…).
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59169 ROUCOURT | 50.327499 3.144722


Château d’Esquelbecq
Château d'Esquelbecq
LE CHÂTEAU D ESQUELBECQ ( début du 17 ème siècle ),a la forme d’un quadrilatère flanqué de huit tourelles. un liseré de pierres blanches le ceinture à mi-hauteur et aurait pour signification la puissance des seigneurs du lieu. on y accède par 2 ponts ,le château est entouré de douves. on suppose qu’un premier château en bois a existé dès le 9ème siècle mais rien ne prouve qu’il existait. la dernière restauration générale du château date de 1606. Les jardins à la française(jouxtant un parc boisé) et la conciergerie.(1590)
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59470 Esquelbecq | 50.886398 2.431900


Château de Flers
Château de Flers
Le château est caractéristique de l’architecture flamande rurale du XVIIe siècle. Il se compose de deux ailes en angle droit, l’une au nord et l’autre à l’ouest. A l’origine il possédait une troisième aile à l’est[1]. Des travaux de sauvegarde sont conduits par les architectes Maurice Salembier et Emmanuel Turcry pendant les années 1974-1975 et en 1979. Des travaux d’aménagement intérieurs sont menés par la ville de Villeneuve d’Ascq de 1986 à 1991. Quatre salles en sous-sol sont aménagées en musée archéologique depuis 1991. Le musée présente également des expositions temporaires mettant en valeur l’archéologie, l’histoire locale et l’ethnographie régionale.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59650 Villeneuve d’Ascq | 50.635834 3.132778


Château de Robersart
Château de Robersart
Deux fois écroulé, deux fois reconstruit. Ce haut lieu du patrimoine wambrecitain a connu une histoire mouvementée. Habitation des seigneurs de la ville, il appartient désormais à la municipalité qui en a fait un lieu culturel. Le château de Robersart est ouvert au public et se visite entièrement durant les journées du patrimoine. Le musée porte bien son nom et renferme une belle collection de poupées et de jouets anciens, datant du 19ème siècle aux années 1960. Il est installé dans le château de Robersart, édifié au 18ème siècle dans un style Renaissance, et rénové il y a quelques années. De vraies perles sont exposées, du soldat de plomb à la voiture Citroën, en passant par les poupées de toutes époques.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59118 Wambrechies | 50.686390 3.055000


Citadelle de Lille
Citadelle de Lille
Appelée la reine des Citadelles, la citadelle de Lille fut la première grande réalisation personnelle de Vauban. Commencée en 1670, elle se présente sous la forme d’un pentagone régulier renforcé de puissants bastions à l’intérieur desquels les bâtiments s’implantent selon une disposition radiale dégageant une grande cour centrale. Cher au cour de Vauban, ce joyau de la fortification se visite en contactant l’Office du Tourisme. On admirera tout particulièrement la Porte Royale et l’Arsenal. En quittant la citadelle, en partant droit devant soi, plein Est, par les Boulevards empruntant les traces des anciennes fortifications détruites sous le Second Empire, on ne manquera pas d’aller admirer au palais des Beaux-Arts, les plans en relief des villes du XVIIème siècle, dont celui de Lille, et, plus loin, ce qui subsiste du Fort Saint-Sauveur, au square du Réduit, non loin de la Porte de Paris édifiée par le lillois Simon VOLLANT, collaborateur de Vauban, à la gloire de Louis XIV. Tout proches, les vestiges de la Noble Tour, erigés sous le duc de Bourgogne Philippe le Hardi. Autour de Lille, les forts de Bondues au Nord et de Seclin au Sud montrent de bons exemples des fortifications dites Séré de Rivières.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59000 Lille | 50.641109 3.044444


Palais Rihour
Monument historique depuis 1875, le Palais Rihour aujourd’hui est tout ce qu’il reste d’un palais construit par Philippe le Bon, duc de Bourgogne au XVe siècle. La salle des gardes du bâtiment abrite l’office de tourisme de la ville, et à l’étage, la Salle du Conclave et la sacristie sont ouvertes aux visiteurs. C’est l’un des rares vestiges lillois de l’architecture gothique tardive. La Salle du conclave était l’ancienne chapelle du palais et a servi de salle de réunion au Magistrat à partir de 1684. Voûtée sur croisées d’ogives, elle comprend une nef unique et accueille aujourd’hui des expositions temporaires.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59000 Lille | 50.635471 3.062061


Château de l’Hermitage
Château de l'Hermitage
Au cœur d’un vaste domaine forestier de trois cent quatre-vingt hectare le parc du Château de l’ Hermitage déploie ses grands axes à travers la forêt depuis le château. Parc essentiellement destiné dans un premier temps aux chasses ; Emmanuel de Croÿ travaillera entre autre avec les architectes Chaussard et Contant d’Ivry, à l’écoute de Berger et Chevotet, qui travaillent à Beloeil, et de son ami le prince de Ligne. Réflexions, questionnement, dureront 20 ans, pour trouver son modèle : «jardiniser » la forêt, trouver l’équilibre de fusion entre le château et son environnement. C’est en 1755 que les travaux commenceront, depuis la rotonde du château, un plan rayonnant s’enfonce dans la forêt dépassant plusieurs espaces jardinés : tel des bosquets de saisons, un pavillon chinois, une cascade, etc… (plan publié dans les planches de Le Rouge en 1779). Aujourd’hui, après une série de travaux important, l’amateur retrouvera sur place, outre les grands axes toujours présent, plusieurs éléments de l’ancien parc « Anglo-Chinois » à travers de nombreuses fabriques : la grotte, « l’isle sauvage », la glacière, la tour inachevée, etc… Cette visite est une extraordinaire approche de l’art des jardins de la fin du XVIIIe siècle au cœur de la grande forêt domaniale de Bonsecours (parc naturel régional Scarpe-Escaut).
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 59163 Condé-sur-l’Escaut | 50.450001 3.591389


Le Beffroi de Douai
Le Beffroi de Douai
Le Beffroi de Douai est le monument symbolique de la ville de Douai dans le département du Nord. Il domine l’hôtel de ville et toute la région environnante. La construction du Beffroi de Douai a été entreprise en 1380, sur l’emplacement d’une précédente tour en bois, afin de servir de tour de guet. Un bâtiment également de style gothique fut érigé sur le côté ouest de la tour ainsi qu’une chapelle sur le flanc sud. L’ensemble fut terminé en 1475 et un carillon fut installé dès 1391 dans le beffroi et rythme depuis la vie des Douaisiens. Le dessin de Victor Hugo est conservé aujourd’hui dans son musée de la Place des Vosges à Paris. L’ensemble du beffroi et de l’hôtel de ville fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Place de l’Hôtel de Ville 59500 DOUAI | 50.367771 3.081600


Beffroi de l’hôtel  de ville de Lille
Beffroi de l'hôtel  de ville de Lille
Le beffroi de l’hôtel de ville de Lille, inauguré en 1932, est le plus haut de la région Nord-Pas-de-Calais. Le projet de sa construction résulte de la destruction de l’ancien Hôtel de ville lors de la Première Guerre mondiale. L’ensemble architectural, à la fois massif pour l’Hôtel de ville, et exceptionnellement fin et élancé pour son beffroi a été conçu par l’architecte Émile Dubuisson. Pour des raisons de disponibilités foncières et de choix politique, le bâtiment est légèrement décentré par rapport à l’actuel centre-ville. Le beffroi en brique rouge et béton « façon pierre sculptée » culmine à 101 m de hauteur (104 m avec le phare), affirmant la puissance politique et commerciale de la capitale régionale. La brique rouge répond au vert des platanes qui entourent le bâtiment. Le beffroi accueille une belle collection d’œuvres contemporaines, qui complète celles qui décorent les différentes salles municipales.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Place Roger Salengro 59000 LILLE | 50.630554 3.069722