Châteaux et Monuments de l’Ille-et-Vilaine

Author: | Posted in les cartes de France No comments



Château de Bonne Fontaine
Château de Bonne Fontaine
Grand logis restauré en 1547. La tour du sud, dite Tour de Porçon » a été édifiée par le chambellan de la duchesse Anne. Le château de Bonne Fontaine servit, à l’époque de la ligue, de retranchement aux troupes de mercœur. D’importantes transformations, à la fin du XIXe siècle, en ont fait un des plus beaux châteaux de style Renaissance bretonne de la région. Tout aussi remarquable le parc à l’anglaise qui l’entoure et qui est attribué au grand paysagiste André.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 35560 Antrain | 48.445999 -1.490500


Château de Combourg
Château de Combourg
La fondation du château de Combourg qui, dans son état actuel, date des XIIIe, XIVe et XVe siècles, remonte à l’an 1016. Elle fut l’œuvre de Junken, évêque de Dol de Bretagne. Il appartient d’abord à la famille Du Guesclin puis au XVIIIe siècle, au comte de Chateaubriand. De l’extérieur, il apparaît comme une puissante forteresse avec ses quatre tours massives coiffées en poivrière, son chemin de ronde crénelé et ses épaisses murailles percées d’étroites ouvertures. L’intérieur a été réaménagé en 1876. On visite successivement la chapelle, le grand salon maintenant séparé en deux pièces, la salle des Archives où sont exposés des souvenirs de l’illustre écrivain François-René de Chateaubriand (Autographes, meuble, décoration…) et, dans la tour du Chat, l’austère chambre de son enfance.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Combourg | 48.407600 -1.753800


Château de Fougères
Fortifié dès le XIe siècle, le château fut édifié à l’origine sur un promontoire rocheux émergeant d’un marécage. Le château de Fougères, l’une des principales clés du duché de Bretagne, fut maintes fois assiégé, ruiné et reconstruit entre le XIe et le XVe siècles. Aussi offre-t-il un panorama complet de l’architecture militaire, depuis l’époque romane jusqu’aux constructions de l’artillerie triomphante. A cet intérêt architectural s’ajoutent la richesse des souvenirs historiques et guerriers, et le caractère spectaculaire dû à l’énormité de la réalisation.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Fougères | 48.353611 -1.209440


Château de Châteaugiron
Château de Châteaugiron
De l’ancienne forteresse médiévale, rénovée entre 1450 et 1470 par Jean de Derval subsistent d’importants vestiges. Il comptait 6 tours, un châtelet d’entrée avec un pont levis et le logis seigneurial. La partie la plus ancienne est constituée par le choeur de la chapelle castrale de style roman (XIIIe). Quatre tours se dressent encore : le donjon (XIIIe – XVe) siècle à l’origine indépendant du château, haut de 38 mètres ; la tour de l’Horloge (XIVe-XVe) servit de beffroi pendant l’Ancien Régime ; les tours du Guet et du Cardinal (XVe) furent sans doute édifiées par Jean de Derval et ont conservé leur chemin de ronde sur mâchicoulis. Les transformations effectuées par les Le Prestre au XVIIIème consistèrent à remodeler et agrandir le logis médiéval dans un style d’architecture à la française. L’une des tours d’angle de l’ancien logis fut démolie pour laisser place à un pavillon avec galerie en bois qui se continuait sur l’ancien chemin de ronde. De grands jardins furent aménagés à l’est et l’ancien châtelet d’entrée qui permettait l’accès au château depuis la ville fut lui aussi remanié dans un ensemble de bâtiments aujourd’hui disparus.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Châteaugiron | 48.048889 -1.501944


Château de Landal
Château de Landal
Le château de Landal, dans un des sites les plus pittoresques du département, existe depuis le XIIe siècle. La forteresse dont les masses imposantes subsistent aujourd’hui date essentiellement des XIVe et XVe siècle. Elle comptait six fortes tours dont trois sont encore debout. Le grand logis, en partie reconstruit au XIXe siècle, offre une des grandes réussites du style néo-gothique. Assiégé et pris aux anglais pendant la guerre de Cent Ans (1354) par le maréchal de France Arnoul d’Audrehem, le château fut incendié par les Ligueurs à la fin du XVIe siècle, puis à nouveau brûlé par un corps expéditionnaire anglais en 1758. Le site sauvage et escarpé qui entoure le château et l’étang mérite de longues promenades.
Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 35120 Broualan | 48.474503 -1.649603


Château de Montmuran
Fondé par les seigneurs de Tinténiac, probablement au XIe siècle, et reconstruit au XIVe siècle, le château de Montmuran, qui jouit d’une magnifique perspective sur la campagne environnante, se dresse au bout d’une allée d’honneur. L’accès au château se fait par un châtelet du XIVe siècle, précédé d’un pont-levis et encadré de deux grosses tours rondes à mâchicoulis. La chapelle date de la même époque. Le corps de logis central édifié au XVIIe siècle offre une ordonnance classique avec son pavillon couronné d’un fronton qui témoigne d’un remaniement au XVIIIe siècle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 35630 Les IFFS | 48.292812 -1.859910


Château de Vitré
Château de Vitré
Ce château est l’une des plus belles forteresses de Bretagne. Fortifié dès le début du XIe siècle, il fut assiégé et pris au XIIe siècle. Son propriétaire, Guy XV de Laval, l’ouvrit sans combat aux troupes d’occupation françaises en 1487. Le Parlement de Bretagne s’y installa lors des grandes épidémies de peste en 1564, 1582 et 1583. Son enceinte, de plan triangulaire, reprend le tracé du château rebâti au XIIIe siècle et offre une série de bâtiments de la fin du XIVe au XVIe siècles. Les parties les plus remarquables sont la tour Saint-Laurent (début du XVe) qui faisait probablement office de donjon, et surtout le châtelet, entrée fortifiée entre deux tours et surmontée d’élégant logis, dont la structure, caractérisée par un grand arc bandé au-dessus de la porte, est proche de celle du château de Montmuran. Le château abrite aujourd’hui la mairie, le musée, et permet une visite des plus intéressantes.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Vitré | 48.124401 -1.215200


Château de Hédé
Château de Hédé
La ville de Hédé s’est formée, suivant l’expression consacrée, à l’ombre de son château, qui est cité dès le XI ème siècle. L’emplacement du château primitif était au Nord-Est de la ville mais en Bazouges-sous-Hédé, sur le Baillage des Guibarets, à la jonction des routes de Guipel et de Combourg; il portait le nom de la Motte-Jouhan. Il fut pris sans coup férir par le Duc Conan IV avec une troupe anglaise en 1156 et par Henri II d’Angleterre en 1168. Une nouvelle forteresse fut construite peu après à l’ouest de la ville, sur le sommet d’un promontoire élevé qui descend à pic vers le Nord, l’Ouest et le Sud, et d’où l’on jouit d’une vue extrêmement étendue : ce promontoire pourrait avoir servi de castellum romain. Le château fut réparé par le duc Jean II (1286 à 1305), puis en 1307, en 1399 et de 1443 à 1450. Les Français s’en emparèrent sans résistance en 1488 après leur victoire de Saint Aubin du Cormier. Mercoeur s’en rendit maître en 1597, et Henri IV le fit démolir l’année suivante. La base de sa vaste enceinte et les ruines de son donjon massif sont les seuls restes actuels de cette importante place forte.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 20 kms au Nord de Rennes, 35630 Hédé | 48.296108 -1.805212


Château de Beauvais (Gévezé)
Château de Beauvais (Gévezé)
Le toponyme ‘ Beauvais ‘, qui signifie ‘ lieu où l’on a une belle vue ‘, s’attache à un domaine situé en hauteur par rapport au bourg. Sur ce point stratégique subsistent les vestiges d’un château fortifié construit au IXe siècle, alors que la terre appartient aux comtes de Rennes.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Gévezé | 48.211063 -1.793851


Château de Blossac
Château de Blossac
Le château est construit en remplacement d’un ancien manoir, modifié au XVe siècle, dont il reste quelques vestiges. Il est bâti selon un plan traditionnel ; la seule particularité architecturale réside dans la présence de deux tours creuses. La façade comporte deux pavillons saillants, une corniche avec des modillons prenant l’aspect d’une console, et un fronton circulaire portant des armoiries. Le nom de Blossac vient de Balozac ; le suffixe -ac suggère une ascendance gallo-romaine.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Goven | 48.031666 -1.779233


Château du Bois-Cornillé
Château du Bois-Cornillé
La famille Le Cardinal de Kernier, venue dans le pays de Vitré à la suite d’une alliance, décide au milieu du XIXe siècle de remodeler ce château. Dans un premier temps, un escalier monumental néo-Renaissance en bois est placé dans le volume ancien. À la fin du siècle, les architectes Mellet sont chargés d’une reconstruction totale du bâtiment en style néo-gothique, qui devient beaucoup plus imposant que la demeure des XVIIe et XVIIIe siècles conservée derrière les nouvelles façades. L’ancienne tourelle d’escalier du XVe siècle est maintenue pour perpétuer le souvenir de Pierre Landais, qui possède Le Bois-Cornillé à cette époque.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Val-d’Izé | 48.186298 -1.293900


Château de la Bourbansais
Le Château, construit au XVIe siècle sur l’emplacement d’une ancienne « villa » gallo-romaine, remis au goût du jour au XVIIIe siècle, est l’un des plus harmonieux des grands châteaux bretons avec ses pavillons « à la Mansard », sa chapelle faisant pendant au cellier, le pigeonnier et le fruitier encadrant les douves… Cette ancienne résidence de Membres du Parlement de Bretagne est dans la même famille depuis sa construction en 1583.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 35720 Pleugueneuc | 48.404301 -1.896900


Château de Boutavent
Château de Boutavent
1376, les seigneurs de Montfort retournent s’installer dans leur nouvelle forteresse de Montfort. Ils quittent le château de Boutavent, fièrement dressé sur son éperon rocheux face à la forêt de Brocéliande, et qui fût leur « refuge » pendant près de 200 ans. Boutavent, abandonné, s’évanouit alors peu à peu de la mémoire des hommes… Six siècles plus tard, Montfort Communauté veut réhabiliter ce site médiéval majeur du Pays de Brocéliande.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Iffendic | 48.074699 -2.051100


Château du Nessay
Château du Nessay
Le château est implanté au milieu d’un parc de 1 ha. Il se situe sur l’ancienne presqu’île de Nychot à Saint-Briac, en Bretagne, à la frontière entre les Côtes d’Armor et l’Ille-et-vilaine. Le château est construit sur l’emplacement d’un château fort du XIIe siècle. Il reste cependant de cette fortification, une petite chapelle qui lui est attenante. Le château actuel a été construit au XIXe siècle par le comte de Villeurbreune.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Saint-Briac | 48.623791 -2.142894


Fort National
Ancien Fort Royal, le Fort National a été construit en 1689 par l’ingénieur Siméon Garengeau d’après les plans de Vauban et sur les ordres du Roi Louis XIV, en même temps que les remparts de Saint Malo dont il assurait la défense. Bastion avancé de la cité corsaire, il s’inscrit dans l’ensemble des fortifications qui allaient jusqu’au fort La Latte.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Saint Malo | 48.654720 -2.023333


Fort du Guesclin
Le fort Du Guesclin construit sur les vestiges d’une ancienne forteresse, s’isole sur son île dès que la marée monte. Son origine est fort ancienne et vient du nom du constructeur du premier édifice : Bertrand Du Guesclin, aïeul du chef de guerre qui portait le même nom. La première forteresse, édifiée en 1160 et occupée par la famille pendant 3 générations, changea de propriétaire en août 1234 où le roi Louis l’attribua à Henry d’Avaugour. La forteresse édifiée à l’origine sur l’île se dégrada au cours des ans pour finir par être démantelée puis rasée. Sur la base des systèmes défensifs dessinés par Vauban, encore lui, le fort actuel fut construit en 1758 afin de défendre la côte contre les attaques anglaises. Il est démilitarisé depuis bien longtemps et désormais occupé par de paisibles résidents. Il fut la résidence de Léo Ferré.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Saint-Coulomb entre Saint-Malo et Cancale. | 48.696667 -1.896111


Château de La Ballue
Entre Saint-Malo et le Mont-Saint-Michel, entre Bretagne et Normandie, dans un paysage rural exceptionnel de collines douces et de forêts, à proximité d’une côte sauvage et préservée, ce pur château 17ème, inscrit monument historique, doit sa notoriété à ses jardins et aux personnalités qui y ont séjourné. Monument historique il a été élégamment réhabilité et décoré dans un esprit d’authenticité en parfaite harmonie avec le goût d’aujourd’hui. Endroit prestigieux, point de départ idéal pour rayonner vers la côte d’émeraude, dénicher les petits villages et découvrir les villes de Dinan, Dinard, Cancale, Combourg, Fougères et Saint-Malo.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 35560 Bazouges-la-Pérouse | 48.443062 -1.538300


Château de Montmarin
Dominant la Rance, il s’ouvre sur un plan d’eau de plus d’un kilomètre de large. Son parc comporte 2 parties: les Jardins à la Française (18ème siècle) et le parc Romantique (1885) avec pelouses, bosquets, massifs arbustifs, rocaille … qui descend jusqu’à la Rance par 4 plans de terrasses successifs.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 35730 Pleurtuit | 48.599701 -2.027400


Château de la Motte-Jean
Château de la Motte-Jean
La Motte-Jean est construite sous une terrasse haute de 2 mètres à l’Ouest, qui correspond à l’emplacement d’une forteresse de Du Guesclin. Dans cette forteresse étaient cantonnées les troupes qui surveillaient la côte de la baie du Mont Saint Michel au Fort La Latte. Les deux bassins, dont l’un est partiellement comblé, datent de cette époque.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Saint-Coulomb | 48.676949 -1.886150


Petit Bé
Petit Bé
Le Petit Bé est construit sous la direction de Garangeau. Il se situe à 700 mètres des remparts de Saint-Malo et à quelques encablures du Grand Bé. Pouvant accueillir une garnison de 160 hommes lors des sièges, ce fort était armé de 19 canons et de deux mortiers. Il se compose d’une vaste plateforme, d’un bâtiment sur trois niveaux et de deux bastions.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu à quelques centaines de mètres des remparts de la ville de Saint-Malo | 48.652500 -2.038611


Château des Rochers-Sévigné
Château des Rochers-Sévigné
Cet édifice, propriété de la famille du marquis de Sévigné, date du XVIème siècle. Jardins à la française – aujourd’hui constitués de parterres à l’anglaise – dans lesquels Madame de Sévigné aimait à se promener. Elle avait d’ailleurs donné des noms à chacune des allées appartenant à ce magnifique espace vert.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu A proximité de Vitré | 48.080601 -1.168900


Château de Saint-Malo
La construction du château ducal de Saint-Malo commença en 1424 avec l’édification du Grand Donjon de 35 mètres de haut en forme de fer à cheval. Couronné de mâchicoulis, le donjon comporte une galerie couverte au dernier étage, dont le toit est surmonté de deux tourelles de guet accolées l’une à l’autre. Puis, le duc François II fit bâtir la Tour Générale au sud-ouest. Ensuite, ce fut sa fille la duchesse Anne de Bretagne qui fit élevée au nord-ouest la Tour Quic-en-Groigne, achevée en 1505.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Saint-Malo | 48.651402 -2.022800


Tour Solidor
Tour Solidor
Ce donjon fortifié est composé d’un ancien châtelet entouré de trois tours cylindriques accolées. Construite de 1369 à 1382, sur ordre du duc Jean IV de Bretagne, la tour fut transformée en prison pendant la Révolution. Elle accueille aujourd’hui le Musée international du long cours cap-hornier qui rassemble de nombreux souvenirs fabriqués par les marins ou rapportés d’escales lointaines, des maquettes, des cartes maritimes et des instruments de navigation. Située à l’embouchure de la Rance, sur l’ancienne commune de Saint-Servan, l’édifice offre également un magnifique panorama depuis le chemin de ronde qui se trouve au sommet. A voir: La vue sur l’estuaire de la Rance depuis son sommet. La maquette du « Victoria », premier navire à avoir accompli la circumnavigation du globe au XVIème siècle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Saint-Malo | 48.633999 -2.026100


Les Remparts de Saint-Malo
Les Remparts de Saint-Malo
L’édification de ceux-ci a commencé en 1144, sous l’impulsion de l’évêché d’Aleth transférant ses assises sur le rocher, la configuration du lieu permettant une meilleure défense. L’histoire attribue toutefois l’essentiel de sa construction au 13ème et 14ème siècle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 35400 Saint-Malo | 48.650188 -2.023079