Châteaux et Monuments des Deux-Sèvres

Author: | Posted in les cartes de France No comments



Château de Bressuire
Château de Bressuire
Le château de Bressuire curieux pour son architecture au Moyen Age, est cité pour la première fois en 1069. Il fut contruit au début du XIe siècle. Thibaut de Beaumont, qui fonda l’église Notre Dame de Bressuire, est le premier seigneur connu. Son donjon rectangulaire garnis de contreforts surmonte la colline. Formé de deux enceintes, la première date du XIe siècle , la deuxième est élevée par Raoul 1er de Beaumont. 38 grosses tours garnissant une enceinte mesurant près de 700 mètres encerclent une première forteresse que défendent huit grosses tours. Aujourd’hui, certaines sont restaurées tandis que d’autre sont laissées à l’abandon.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79300 Bressuire | 46.841667 -0.498889


Château du Coudray Salbart
Le Coudray Salbart est un château exceptionnel, d’abord par son évolution rapide et les changements de programme qui l’on affecté sur une période brève, un peu plus du quart de siècle. Son architecture est profondément influencée par les usages Plantagenet : Profils des tours en amende, que l’on retrouve au château de Loches avant 1205. La partie principale du château montre une enceinte quadrangulaire flanquée de six tours rondes, toutes différentes. Elles sont reliées par une gaine, un long couloir ménagé dans l’épaisseur des murailles. Une dizaines de salles voûtées, défendues par des archères, témoignent de la qualité de la construction et de son excellent état de conservation.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79410 Échiré | 46.406944 -0.426389


Château de La Chapelle-Bertrand
Château de La Chapelle-Bertrand
La construction du château remonte à la seconde moitié du XVe siècle ou au début du XVIe. Il est précédé au sud d’une cour fermée par des murs et des bâtiments annexes. Le porche d’entrée est percé dans une tour carrée à un étage. Une seconde tour ronde flanque l’enceinte au sud est et des dépendances agricoles s’étendent vers l’ouest. Au nord, deux ailes de communs délimitent une cour carrée. Une tour ronde flanque la dépendance ouest à l’angle de la cour. Elle semble contemporaine de la construction du logis et abritait des écuries et la boulangerie. D’autres dépendances, une porcherie de la seconde moitié du XIXe siècle, et un jardin, complètent l’ensemble du domaine. La tour nord est effondrée.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79200 La Chapelle-Bertrand | 46.622223 -0.170000


Château de Cherveux
Château construit par Robert Cunningham, capitaine de la garde écossaise de Louis XI. vers 1470. Visite libre de l’extérieur, douves, hautes toitures, décors des fenêtres dans le style gothique flamboyant. Visite de l’intérieur, chemin de ronde, grandes salles, prison avec acoustique surprenante.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79410 Cherveux | 46.416500 -0.355704


Château de Coulonges-sur-l’Autize
Le château de Coulonges-sur-l’Autize date de la Renaissance, il a depuis perdu une aile et demie. Aujourd’hui hôtel de ville, le château ne peut pas être visité dans sa totalité. Les cuisines à voûtes d’arête losangées valent particulièrement le détour.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79160 Coulonges-sur-l’Autize | 46.484165 -0.597778


Château du Deffend
Château du Deffend
Le château a été érigé au XIXe siècle, il est situé dans un parc de 44 ha qui domine la vallée de la Sèvre nantaise. L’harmonie des volumes, le mélange du granit, de la pierre de Chauvigny, de la brique rouge et de l’ardoise angevines donne au château le charme cossu des demeures bourgeoises. Lors de la visite on peut admirer les salons décorés sur le thème des fables de La Fontaine. Pour les amateurs de vieilles pierres, signalons les vestiges du donjon du XIVe siècle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79140 Montravers | 46.829399 -0.716944


Château des ducs de La Trémoille
Château des ducs de La Trémoille
Dès le VIIIème siècle, sur le rocher escarpé enserré par un méandre du Thouet propice à la défense,existe une forteresse prise puis rasée en 762 par Pépin le Bref (accompagné de son fils Karl, le futur Charlemagne).Place forte, Thouars joue plus tard un rôle important dans les guerres opposant les rois de France et d’Angleterre depuis Henri Plantagenêt et Philippe Auguste jusqu’à la fin de la guerre de Cent ans.En 1619, Henry de La Trémoïlle épouse sa cousine Marie de La Tour d’Auvergne, sœur de Turenne.Pour remanier le château ducal, celle-ci fait édifier un premier pavillon à partir de 1635, puis décide de raser le vieux château afin d’en construire un plus grandiose.L’ensemble est fastueux et de grandes dimensions. L’architecte est Jacques Lemercier, célèbre par ses travaux à Versailles, au Louvre, à l’Église de la Sorbonne à Paris et par la construction du Château de Richelieu. Mutilé en 1789, transformé en caserne, en école privée puis en prison, il accueille depuis 1933 un collège public.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79100 Thouars | 46.970901 -0.217300


Château de la Guyonnière
Le château de la Guyonnière date du XIVe siècle. Malgré des remaniements au XVe siècle et au XVIe siècle, il conserve une allure féodale marquée. Il forme un quadrilatère cantonné de tours, dont une abrite un pigeonnier. On y pénètre par une porte fortifiée. Les jardins, auxquels on accède par un petit pont-levis formant poterne, sont entourés de profondes douves & se composent de neuf carrés d’inspiration médiévale où se côtoient fleurs, légumes, plantes mélifères, médicinales, aromatiques, fruits, roses, arbustes et arbres fruitiers. Chaque clos se compose d’un mélange de végétaux différents : fruits, fleurs, plantes à potage, plantes à poison, herbes, petits fruits, plantes mellifères, rosiers anciens et botaniques, arbres fruitiers anciens. Un clos des abeilles avec ses 4 ruches refaites à l’ancienne d’après une enluminure du XVe siècle, et ses plantes mellifères. Un clos des fêtes ou paradis avec un bassin, une banquette couverte d’aspérule, de violette & de serpolet autour d’un très vieux poirier, et une estrade végétale ombragée par de vieux arbres qui supportent des rosiers, destinée à accueillir les musiciens, comédiens ou autres artistes venant proposer concerts, poésies, mimes, contes, au long des beaux jours et soirées de mai à septembre. Un clos des petits fruits. Deux clos d’arbustes de collection. Un clos des papillons. Trois clos de plantes médiévales à utilisations variées : clos des véroniques avec tanaisies, pimprenelles, euphorbes, brizes, clos des choux ou clos des poisons, selon les saisons avec crambes, calaments, aconits, centaurées, ancolies, anthémis, camomilles, clos du saule avec pivoines, acanthes, muguets, bourraches, iris… Ces clos sont reliés entre eux par deux tonnelles en bois tordus au feu, recouvertes de vignes et de rosiers.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79420 Beaulieu-sous-Parthenay | 46.582779 -0.243056


Château de Javarzay
Château du XVIe siècle restauré ; exposition de coiffes et vêtements du XIXe siècle , histoire des moulins de la Boutonne promenade dans les chemins de ronde, découverte des charpentes, présentation de Jean François CAIL né à Chef-Boutonne en 1804 et devenu un personnage incontournable du XIXème siècle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79110 Chef-Boutonne | 46.109165 -0.082778


Château de Jouhé
Château de Jouhé
Première mention écrite du fief de Jouhé en 1147. Les bâtiments sont répartis autour d’une cour rectangulaire, au nord est s’étend le logis, tandis qu’au sud de ce bâtiment se dresse le donjon. L’origine du logis remonte au XVe siècle, remanié au XVIIe siècle. Le donjon constitue l’élément majeur de cet ensemble, quatre étages, dont un de combles surmontent le rez de chaussée le 3ème étage est ceinturé par le chemin de ronde garni de mâchicoulis, sur le parapet crénelé repose la toiture d’où émerge une grande cheminée. A l’intérieur les étages sont desservis par un escalier à vis situé dans l’angle nord ouest. Les pièces sont couvertes de voûtes ou de plafonds charpentés, la datation du donjon est incertaine il peut s’agir d’un édifice du XVe, réaménagé au début du XVIIe ou une construction du XVIIe siècle présentant volontairement des archaïsmes…
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79110 Pioussay | 46.075600 0.026100


Château de Maisontiers
Château de Maisontiers
Il semblerait que Maisontiers était au XIIIème siècle un fief des Chevaliers Hospitaliers. A l’époque, un donjon se dressait à l’angle nord-ouest de la cour d’honneur accolé à des bâtiments d’habitation. Ceux-ci subsistent en partie aujourd’hui du coté gauche en entrant dans la cour. Le donjon était précédé d’un mur d’enceinte qui encerclait la première cour, passant à l’emplacement des actuelles écuries, longeant la route entre les deux grosses tourelles, tournant à angle droit devant le presbytère et faisant ensuite le tour du jardin potager pour rejoindre les douves, ce qui constituait un premier et solide système de défense.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79600 Maisontiers | 46.777195 -0.246472


Donjon de Niort
 Donjon de Niort
Classé Monument Historique Le Donjon de Niort, monument d’importance exceptionnelle pour l’histoire de la construction militaire au Moyen Age, fut édifié sous les Plantagenêt au XIIème, puis complété aux XVème et XVIIIème siècles. Il accueille des expositions temporaires. Des visites guidées du monument sont également proposées au public. Curiosité, l’accès à la terrasse permet de découvrir un vaste panorama alentour.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79000 Niort | 46.325832 -0.460556


Château de Nuchèze
Château de Nuchèze
Mentionné pour la première fois en 1320, le château passe par mariage à Jacques de Montalembert qui entreprend sa reconstruction à partir du donjon quasi-intact dès 1437. En 1559, Léon de Nuchèze rachète le château et l’ensemble des terres. En 1714, le domaine est acheté par Jacques Thibault, sieur du Planti, et reste au sein de cette famille jusqu’en 1920. Il s’agit d’un site défensif dominant la vallée de l’Egray et comprenant un donjon rectangulaire. La présence de douves, d’un pont-levis, aujourd’hui disparus, et d’ouvertures de tir confirment cette fonction de défense, le logis actuel se compose de 3 corps de bâtiments disposés en L, le donjon au centre dominant l’ensemble avec ses toitures à fortes pentes couvertes d’ardoise & sa tourelle d’escalier polygonale est encadré de deux ailes, l’une dans le même alignement, l’autre en retour, couvertes de tuiles creuses. ouvert pour les journées du patrimoine visite uniquement du jardin médiéval et de la chapelle…
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79220 Champdeniers-Saint-Denis | 46.485001 -0.403889


Château d’Oiron
Château d'Oiron
Édifié au XVIe siècle par la famille seigneuriale des Gouffier, le château d’Oiron fut transformé au XVIIe siècle. Le monument abrite aujourd’hui la collection d’art contemporain Curios et mirabilia intégrée aux décors historiques des salles. Les œuvres d’une soixantaine d’artistes de renommée internationale (Christian Boltanski, Daniel Spoerri, Sol LeWitt…), ont été conçues librement sur le thème du cabinet de curiosités en référence à la fabuleuse collection d’art de Claude Gouffier, grand écuyer d’Henri II. Les artistes réinterprètent un lieu et un décor d’origine exceptionnels : galerie de peintures murales Renaissance dans le style de l’école de Fontainebleau, boiseries peintes et sculptées du XVIIe siècle.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79100 Oiron | 46.951668 -0.077500


Château de Parthenay
Château de Parthenay
La première occupation humaine de l’actuel site du château ne remonte pas au-delà du XIe siècle. Elle se caractérise par la présence de deux fosses silos profondes d’environ 1,20 m, creusées dans le rocher. La construction du château date du début du XIIIe siècle, avec à des tours relativement petites, composées chacune d’une salle (soit circulaire, soit quadrangulaire) munie de trois archères. Elle concerne également un mur, comportant des trous de barre, qui a ensuite été englobé dans la porte d’entrée. Un peu plus tard, vers le milieu du XIVe siècle, l’édification concerne l’ensemble du site et les deux petites tours primitives ont été englobées par des constructions plus grandes. L’enceinte du château presque triangulaire, est alors flanquée de neuf tours, dont deux constituent le massif de la porte d’entrée, située au sud-est. Le système de franchissement du fossé était en bois.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79200 Parthenay | 46.652222 -0.251944


Château de Piogé
Château de Piogé
La forteresse de plan quadrangulaire domine le bâtiment et l’enceinte constituant le château. Donjon du XIIe siècle, reconstruit au XIVe siècle. Chapelle du XIIIe siècle. Logis fin XVe siècle ou début XVIe siècle, réaménagé aux XVIIIe et XXe siècles. Communs du XVIIe siècle. Éléments protégés MH: ensemble des bâtiments, ainsi que le sol des parcelles sur lesquelles ils sont situés constituant le château.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79600 Availles-Thouarsais | 46.860298 -0.141111


Château de la Roche Faton
Château de la Roche Faton
Château de Guy de La Rochefaton, mentionné dès 1179, incendié en 1417, il est reconstruit au XVe et XVIe siècle par Mathurin Pidoux. Au XVIIe siècle, Les Vassé s’attachent à transformer les abords du château. Ils font dessiner les jardins à la française, construisent les ailes de communs à la place des murs de fortifications et aménagent à l’intérieur des salons à la mode du moment.Charles Marie Auguste de Beaumont, futur marquis d’Autichamp, célèbre général vendéen, généralissime des Armées Catholiques et Royales d’Anjou et du Haut-Poitou, repose dans la chapelle Saint-Nicolas.Visite commentée des extérieurs.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79390 Lhoumois | 46.715832 -0.133610


Château de Saint-Loup-sur-Thouet
Le site de Saint-Loup, par sa position stratégique au confluent des rivières du Cébron et du Thouet, de la plaine du Poitou et du bocage Gâtinais, est très tôt entouré d’une installation de défense militaire, dont le château constitue le maillon nord. Les premiers écrits mentionnent, au XIe siècle, Drogon, premier seigneur connu. Au cours de la période médiévale marquée par la famille de Dercé, originaire du Loudunais, est édifiée une forteresse dont subsistent le Donjon, la Tour carrée (XIVe siècle) et les bâtiments adjacents (XVe siècle), remaniés à la fin du XIXe siècle dans le style troubadour.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79600 Saint-Loup-Lamairé | 46.789398 -0.168000


Château de Saint-Mesmin
Château de Saint-Mesmin
Un château « fort » en animations médiévales Le château de Saint Mesmin, une forteresse du Moyen Age classée Monument Historique depuis 1993 et situé sur la commune de Saint André sur Sèvre, dans les Deux-Sèvres. Reconstruit vers 1370 par Pierre de Montfaucon, chevalier et seigneur de Saint Mesmin, il a fait l’objet d’importants travaux de fortification fin XIVème siècle. Il possède le charme d’une petite forteresse militaire alliée au souci de confort grandissant de la fin du Moyen Age. Donjon de 28 mètres de haut couronné de mâchicoulis, archères-canonnières, pont-levis et vestiges des hourds témoignent de l’architecture militaire de cette forteresse érigée durant la guerre de Cent ans. En juillet, août, des animations médiévales quotidiennes permettent une découverte insolite de ce lieu : ateliers pour enfants et adultes, etc… Visite guidée ou libre.
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu Lieudit La ville 79380 Saint André sur Sèvre | 46.799721 -0.717778


Château de la Sayette
Château de la Sayette
Le château connu depuis 1123, subit les aléas de l’histoire, investi par les Anglais, assiégé par les Huguenots, puis est vendu comme bien national à la Révolution. Au XIXe siècle, l’architecte Boyer se voit confier les travaux de remaniement, et érige une chapelle néo-gothique, entre 1856 et 1882. Entouré d’un parc fermé par des grilles XVIIIe, le château se compose d’un corps central à deux niveaux sous lucarnes. De part et d’autre, deux pavillons XIXe sous toiture à quatre pentes. Sur l’élévation postérieure, deux tours en demi hors-oeuvre, coiffées de poivrières. A l’intérieur, deux salons ont conservé leurs boiseries XVIIIe, ainsi que plusieurs chambres à l’étage. La chapelle s’ordonne autour d’un module carré central, entouré de 4 chapelles rectangulaires. Elle est ornée par onze vitraux réalisés en 1856 et 1882, par Lobin de Tours puis Fournier. Éléments protégés MH : vitrail de l’Assomption, dans la chapelle, deux grilles sises l’une à l’entrée des communs l’autre au fond du jardin), façades et toitures du logis médiéval comprenant le corps de logis cantonné des deux tours, les deux pièces du rez-de-chaussée avec leur décor de boiseries XVIIIe siècle
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79340 Vasles | 46.597221 0.011389


Château de Tennessus
Château de Tennessus
Entouré de douves, muni de meurtrières, de hourds, d’un pont-levis en état de marche et de cheminées monumentales, ce noble château-fort propose un hébergement exceptionnel dans un cadre insolite. Les trois immenses chambres d’hôtes dont chacune occupe tout un étage du donjon du XIV ième siècle, sont soigneusement aménagées dans l’esprit médiéval avec pierres apparentes, décorations héraldiques, tapisseries, lits à baldaquins et mobilier d’époque…
Site Internet | Contribution Découvrir d'avantage sur ce lieu 79350 Amailloux | 46.714027 -0.278472