Les plus beaux sites touristiques et naturels du département de la Manche

Fours à chaux du Rey - Musée Maritime de Regnéville

Musée Maritime de Regnéville Par Annesov (Travail personnel) CC BY-SA 3.0  via Wikimedia Commons

Implanté sur le site exceptionnel des fours à chaux du "Rey", le musée présente l’histoire de la chaux à travers les époques.

Une vidéo retrace l’histoire du château de "Regnéville". La section maritime permet de découvrir l’activité importante du port au moyen âge et la vocation maritime de "Regnéville-sur-Mer".

A la sortie du musée, découverte des 4 fours à chaux du "Rey", témoignage exceptionnel de l’architecture industrielle du XIXème siècle. 

No votes yet

Batterie d'Azeville

Batterie d'Azeville By Archangel12 CC BY 2.0 via Wikimedia Commons

Près de "Sainte-Mère-Église", visite guidée d’une batterie de défense côtière Allemande.

Plus de 350 m de souterrains, 4 casemates pour canons de 105 mm et une dizaine de bâtiments annexes témoignent de la violence des combats et de ce que fut le "Mur de l’Atlantique".

Projection d’un film.

Average: 2 (1 vote)

Parc Zoologique de Champrépus

Parc Zoologique de Champrépus By CédricGravelle (Own work) CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Le parc zoologique de Champrépus est un lieu ludique d’appropriation de la connaissance et de la sensibilisation à la notion de préservation des espèces. Le zoo offre aux visiteurs un voyage autour du monde avec des escales dans chaque continent.

C’est une cinquantaine d’espèces animales qui évolue dans un éventail de jardins à thème : jardins des plantes à parfum, zone subtropicale, jardins sauvages malgaches,…sans oublier la plaine africaine avec, ses girafes, zèbres et autruches.

No votes yet

Les Cascades de Mortain

La Petite Cascade de Mortain

Les cascades restituent l'essence même de la Normandie profonde. Cance et Cançon coulent ici depuis des temps immémoriaux. Ils font comme on dit, «partie du paysage». Pourtant ce sont de jolis sites à découvrir et redécouvrir, même pour les gens du Mortainais

Average: 4 (1 vote)

Les Marais Salants de la Baie du Mont Saint Michel

Prés salés du Mont-Saint-Michel

La baie du Mont Saint-Michel constitue un site d'importance internationale abritant régulièrement plus de 20.000 oiseaux d'eau. Les prés salés, par la diversité des groupements qui les composent et la surface qu'ils occupent, constituent un ensemble phytocoenotique de valeur internationale.

No votes yet

Le Nez de Jobourg

Le Nez de Jobourg

Le site principal de la région est le grandiose Nez de Jobourg, réserve ornithologique.
Ces falaises font partie des plus hautes d'Europe (128m).
À partir du Nez de Jobourg, on peut suivre le sentier des douaniers et découvrir les paysages des alentours, tout aussi saisissants.

No votes yet

Les moines et l'Elèphant

l'Elèphant sur l'ïle Chausey

Avec ses 52 îlots et 365 rochers à marée basse, Chausey est un archipel unique en France, bien connu autre­fois pour son granit qui bâtit Saint-Malo, Fécamp, Paris, Londres ! Vous serez charmé par le mouvement des marées, et par quelques curiosités : le village des pécheurs, les Rochers des Moines et de l'Eléphant, les plages de Port Marie et Port Homard, le Château RenauIt...

No votes yet

Les Roches de Ham

Les Roches du HAM

Le site naturel des Roches de Ham est situé dans la vallée de la Vire. Ces falaises abruptes surplombent la vallée à une centaine de mètres d’altitude. Ce point culminant offre un très beau panorama sur la vallée de la Vire et la campagne alentour.

No votes yet

Le Rocher de Castel-Vandon

Rocher du Castel Vendon

Le Castel Vendon est un rocher du département de la Manche, situé sur la commune de Gréville-Hague. Le ruisseau Castel passe à côté. Il a été peint par Jean-François Millet (1814-1875), qui habitait non loin.

Average: 3.5 (2 votes)

Barfleur

Barfleur

Ancien port romain viking, Barfleur comptait neuf mille habitants au temps de la puissance normande et resta le premier port du Cotentin au Moyen Age.
Ceinte de remparts dont il ne reste rien, la ville fut brûlée par Edouard III d'Angleterre en 1348, puis incendiée à plusieurs reprises aux XVe et XVIe siècles. Elle retrouva une certaine prospérité au lendemain de cette période troublée, grâce à la pêche et au commerce assuré par son petit port.

Average: 2 (1 vote)

Pages