Les plus beaux sites touristiques et naturels du département des Hauts-de-Seine

Domaine et Parc de Saint-Cloud

Domaine et Parc de Saint-Cloud

Belvédère surplombant la Seine et Paris, le Domaine national de Saint-Cloud offre aux amateurs d’art des jardins, un parc de 460 hectares dessiné par Le Nôtre et ses successeurs.

Depuis l’incendie du château en 1870, bosquets, fontaines et cascade conservent le souvenir des fêtes somptueuses dont ils constituaient l’écrin de verdure.

No votes yet

Musée et Jardins Albert-Kahn

Musée et Jardins Albert-Kahn By dalbera from Paris, France CC BY 2.0 via Wikimedia Commons

Le musée départemental Albert-Kahn, fondé en 1986, est situé à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine.

Visant à faire perdurer l'œuvre d'Albert Kahn, il se compose d'une galerie présentant, sous forme d'expositions temporaires, une partie des collections des « Archives de la Planète » (4 000 plaques stéréoscopiques noir et blanc et 72 000 plaques autochromes couleur, ce qui en fait la plus importante collection au monde)

et de jardins étendus sur près de quatre hectares qui font partie intégrante des collections du musée.

No votes yet

Parc de Sceaux

Parc de Sceaux By besopha CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons

Situé au cœur du domaine de Sceaux, le musée de l’Île-de-France occupe le château construit entre 1856 et 1862 pour le duc et la duchesse de Trévise à l’emplacement de l’ancien château de Colbert.

Il présente des collections de peintures, d’arts graphiques, de céramiques et de mobilier évoquant l’histoire de l’Île-de-France.

Average: 2 (1 vote)

Centre aquatique de Bois Colombes

Centre aquatique de Bois Colombes photo de youtube.com

Salle Cardio, sauna et hammam, bassin olympique découvert l'été avec une fosse à plongeon, et surtout des animations pour petits et grands que l'on ne retrouve pas ailleurs.

Average: 2 (1 vote)

La Vallée-aux-Loups

La Vallée-aux-Loups By besopha (Flickr: La maison de Chateaubriand) CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons

En 1807, Chateaubriand achète la Vallée aux Loups. Il y restera pendant dix ans, transformant la maison et le verger existant en un parc où il plante des essences rares lui rappelant ses voyages.
Dominé par les hautes silhouettes des châtaigniers, des chênes et des charmes, le parc offre au promeneur des ambiances variées au hasard de ses taillis et futaies entrecoupés de vastes clairières.

Average: 2 (1 vote)

La Folie-Saint-James

Au moment de son acquisition, le bâtiment, construit en 1638, n'a l'apparence que d'une simple maison de maître. D'allure classique, il a la forme d'un fer à cheval. Entre 1779 et 1795, le baron ajoute sur l'angle gauche un pavillon aux lignes palladiennes, en brique et en pierre (qui sera crépi de rose en 1950). Il l'agrémente d'un « jardin-spectacle ».

No votes yet

Château d'Asnières

Édifié de 1750 à 1752, à la demande du Marquis de Voyer d'Argenson, le Château d'Asnières fut construit à l'emplacement d'un ancien château ayant appartenu entre autres, à la Comtesse de Parabère, maîtresse du Régent. Il fut dessiné par Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne, architecte du Roi, et de brillants artistes comme Nicolas Pineau ou Guillaume Coustou ont participé à la décoration intérieure. La Municipalité l'a acquis en 1991.

No votes yet

Château de Bois-Préau

Bois-Préau est situé dans un parc à l'anglaise de 17 hectares qui était autrefois relié au château de Malmaison. Annexe de ce dernier, il accueillait les logements du médecin et des invités de l'Impératrice. Reconstruit en 1855, il fut donné à l'Etat par le couple Tuck-Stell en 1929. Ouvert en 1958, le musée est désormais consacré à la captivité et à la mort de Napoléon à Sainte-Hélène ainsi qu'au Retour des Cendres et à la légende impériale.

No votes yet

Château de Buzenval

Le château de Buzenval, situé sur le hameau du même nom (rattaché à Rueil-Malmaison), fut le théâtre de violents combats pendant la guerre de 1870-1871 contre les Prussiens. Au cours de cette bataille périrent le peintre Henri Régnault (Paris, 1843 - Buzenval, 1871), l’explorateur Gustave Lambert et le colonel de Rochebrune.

Average: 4 (2 votes)

Château de Malmaison

Malmaison fut, avec les Tuileries, le siège du gouvernement français de 1800 à 1802. Après l'installation de Bonaparte à Saint-Cloud, Joséphine continua de vivre à Malmaison où elle entreprit des travaux d'embellissements. Elle s'y retira définitivement après son divorce en 1809 et y mourut le 29 mai 1814.

No votes yet

Pages